Je reçois de nombreux messages avec des questions à propos de telle ou telle recette, je reçois même des messages pour diagnostiquer d'après photo ce qui a pu rater et puis on me demande de plus en plus des conseils en photo !

Alors, euh, comment dire... ? Je ne suis pas spécialiste du tout, voilà c'est lâché. Et j'ai commencé avec un matériel somme toute assez basique car je n'avais pas d'appareil reflex, pas de logiciel de retouche coûteux ni de tablette graphique... Un appareil photo qu'on nomme un bridge, qui a toutes les qualités d'un appareil reflex mais dont l'objectif n'est pas interchangeable. En plus il est plus léger et maniable, tout ce qu'il me fallait. Je lui ai acheté il y a quelques mois une bonnette pour faire des photos en macro, peut-être avez-vous vu une différence à travers mes pages ? J'ai aussi un mini-trépied rigolo que mon mari m'a offert, mais je m'en sers finalement assez peu.

Ensuite, il faut surtout un certain regard... Un petit côté artiste, peut-être. Et ça c'est très personnel. Je vois quand même quelques petits conseils pour débuter...

1. Choisir la lumière naturelle, c'est évident. Proscrire le flash, les contre-jours, les bougies et les éclairages électriques qui font des ombres et faussent les couleurs. Donc, penser à photographier ses plats entre 10h et 17h en gros... (cela signifie garder une part du dîner pour le lendemain matin si vraiment sa présentation mérite une photographie à sa hauteur !)
Eviter de ce fait les endroits sombres pour faire votre mise en scène. Choisir une pièce lumineuse, avec une fenêtre pas loin (mais pas dans votre dos sinon c'est vous qui ferez de l'ombre à votre sujet), des murs blancs ou plutôt réfléchissants. Personnellement, je fais toutes mes photos sur ma table de cuisine (blanche) avec des murs eux-mêmes blancs (je vous rassure, on ne vit pas dans un hôpital, la déco est très colorée... du vert anis partout !). Et encore, il m'est arrivé de photographier des macarons sur mon lave-linge parce que la lumière qui y tombait était jolie ! (voui, mes macarons au chocolat qui étaient en ouverture du site en sont le premier exemple, vous les voyez d'un autre oeil maintenant, non ?)

2. Ensuite, il faut bien regarder tout ce qui rentre dans votre cadre de prise de vue. L'arrière-plan : le souhaitez-vous flou ? net ? N'y a-t-il pas un accessoire ou un détail gênant dans un coin ? N'y a-t-il pas une couleur trop dominante ? Ne devrait-il pas y avoir un petit accessoire décoratif ? Le sujet n'est-il pas trop petit par rapport à l'ensemble de la vue ? Et pourquoi ne pas rajouter un support coloré ? Une feuille de papier de soie froissée, une pièce de tissu, un plat de couleur vive, un emballage irisé, ou un fond sombre pour trancher ?

3. Et enfin il ne faut pas bouger évidemment. Surtout si on photographie en gros plan, en macro. Bien sûr, votre assiette de macarons ne va pas se mettre à cavaler hors de votre portée, la photographie culinaire a ce bonheur de fixer des sujets immobiles, des natures mortes qui peuvent supporter de poser longuement (et sans ronchonner !). Prendre un trépied, pourquoi pas. Moi je ne le fais pas souvent, mais par contre, je mitraille en rafale. De nombreux appareils-photos numériques proposent cette option désormais. Comme ça, sur une série de 5 photos, même si j'ai légèrement bougé, il y en aura toujours 2 ou 3 pour être parfaites.

Si malgré cela, vos photos culinaires ne vous satisfont pas, il y a toujours la possibilité de les retoucher. Si c'est le cadrage qui fait défaut, si la disposition de votre sujet ne convient pas, ce sera à vous d'imaginer autre chose la prochaine fois avant d'appuyer sur le déclencheur. Mais pour tout le reste, il y a l'ordinateur ! De nombreux blogs, sites et livres passent par ce biais, il ne faut pas se leurrer. Rajouter un peu de lumière, de contraste, raviver les couleurs, changer la profondeur de champ, ou rajouter des petits effets et des volutes pour décorer. Je crois que l'on ne soupçonne pas tout ce qui peut être fait par ce biais. Il y a même des blogs où les recettes sont vraiment simples et même presque sans intérêt mais qui ont un chic (et un matériel, sans doute) phénoménal pour transformer n'importe quelle purée de pommes de terre en oeuvre d'art gustativement éblouissante !

Il n'y a plus qu'à vous y essayer !



© Marina, 2005 - 2016, PureGourmandise.com Mentions légales Retrouvez PureGourmandise sur Facebook